Julia Deck

A la rentrée littéraire 2012, Julia Deck se fait remarquer avec un premier roman Viviane Elisabeth Fauville (Editions de Minuit). Une femme assassine son psychanalyste avec un couteau de cuisine offert par sa mère pour son mariage. Malgré les indices laissés derrière elle, personne ne la soupçonne. Julia Deck entremêle les fils de deux enquêtes : celle de la police ; celle de la littérature sur la folie humaine. Elle a beaucoup lu Beckett : « Personne ne parle mieux de la folie que lui : il se place à l'intérieur du chaos, lui rend une cohérence ». Elle poursuit sa réflexion sur l’identité, le mensonge et la folie dans Le triangle d’hiver.Comment se faire passer pour une romancière quand on est le sosie d’Arielle Dombasle ? Un thème léger pour un ouvrage mélancolique et ambitieux.

Bibliographie partielle

Cliquez sur les couvertures des livres pour les agrandir: